Interpellation – Cartes journalières communes : une meilleure accessibilité !

Roland Philippoz, conseiller communal, et Sarah Neumann, conseillère communale. Interpellation déposée le 31 janvier 2017.

Les communes de Suisse ont la possibilité d’acheter des cartes journalières (AG-Flexi) au prix de 14’000.- pièce (nouveau tarif), soit au prix de revient de Frs 38.40 par jour. Elles les mettent ensuite à disposition de leurs habitants en fixant un prix de vente allant de Frs 35.- à 49.- selon le tableau ci-dessous[1]. A titre indicatif, un aller-retour Lausanne-Zürich en 2e classe coûte 150.-.

Pour mettre ces cartes à disposition des habitants, des règles sont fixées par les CFF et les communes. Les cartes non revendues par les communes ne sont pas remboursables.

Le tableau ci-dessous met en évidence des différences notables entre les communes de Suisse Romande, laissant Lausanne à la dernière place pour le prix de revente des cartes (49.-) et à l’avant-dernière place concernant le nombre de cartes à disposition (1 carte pour 4604 habitants).

L’un des enjeux de la mobilité est d’augmenter  l’attractivité des transports publics, aussi en trouvant des réponses aux plaintes récurrentes contre les tarifs des CFF jugés souvent prohibitifs par les usagers mais surtout par ceux qui préfèrent la voiture et utilisent cet argument pour le justifier. L’offre de cartes journalières communes, qui intègrent l’utilisation des transports publics urbains, est également attractive pour les détenteurs du demi-tarif pour lesquels une carte journalière coûte Frs 73.-.

Partant de ces constats, nous souhaitons que la Municipalité apporte des réponses aux questions suivantes :

  • Si la vente des cartes est assurée par Lausanne Tourisme, les conditions d’utilisation et la stratégie (tarif, nombre de cartes, promotion) sont-elles du ressort de la Municipalité ?
  • Sur quels critères le nombre de cartes achetées et leur prix de revente sont-ils définis ?
  • Quelles stratégies de promotion de cette offre sont mises en place actuellement?
  • Afin de favoriser le déplacement en transports publics par de nouveaux usagers, la Municipalité peut-elle envisager de faire évoluer l’accessibilité de cette offre (augmentation du nombre de cartes disponibles, commande par internet, différenciation des tarifs selon demande, p.ex.) ?

Nous remercions d’ores et déjà la Municipalité pour ses réponses.

[1] Sources : Site internet Bon à  savoir et Journal Bon à savoir numéro 11, novembre 2016

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notifications
avatar
wpDiscuz