Interpellation urgente – La Poste suisse est-elle encore prête à faire office de poste à Lausanne ?

La Poste suisse a communiqué mercredi dernier une liste des offices de poste maintenus jusqu’en 2020 et des offices menacés qui feront l’objet d’un examen détaillé de leur avenir, leur exploitation selon les modalités actuelles n’étant plus possible selon le géant jaune. Sur le territoire lausannois, 8 offices sont concernés, y compris dans des quartiers à forte densité de population ou amenés à se développer dans les années à venir conformément aux décisions du présent Conseil. Concrètement, les filiales suivantes sont menacées : CHUV, Tribunal Fédéral, Pontaise, Sévelin, Bourdonnette, Vers-chez-les-Blanc, St-Paul et Bellevaux. C’est donc la moitié des offices de postes lausannois qui risquent de disparaître.

Pour garantir ses prestations, la Poste dit plancher sur un renforcement de son réseau d’agences postales confiées à des tiers, l’installation d’automates dans les villes et de nouveaux points de dépôt et de retrait PickPost. Le Conseil national a remis clairement en question ces options en adoptant le 30 mai dernier une motion visant à modifier la loi sur la poste afin de garantir l’accessibilité de l’ensemble des prestations postales à la population.

Dans notre ville, ces projets de restructuration du réseau postal posent des problèmes tant d’accès aux prestations de service public que du maintien d’emplois de qualité et de bonnes conditions de travail dans ce secteur. Compte tenu de cet état de fait, nous adressons à la Municipalité les questions suivantes :

  1. Quelle est l’appréciation de la Municipalité sur la liste des offices de poste lausannois maintenus jusqu’en 2020 et des offices menacés ?
  2. Les critères de décision de la Poste sont-ils transparents ? La Municipalité dispose-t-elle déjà de la garantie d’accéder à ces critères et aux données de la Poste, permettant de mesurer non seulement les éléments relatifs à l’économicité de la prestation mais aussi de sa qualité (panel des services proposés, temps d’attente, horaires, etc…) ?
  3. A quelle échéance la Municipalité sera-t-elle à même de saisir son droit à être entendu auprès de la Poste et de Postcom conformément aux dispositions de l’art. 34 de l’ordonnance sur la Poste ?
  4. Le Canton ayant communiqué aux communes son soutien de principe au maintien des offices de poste, la Municipalité de Lausanne est-elle prête à coordonner ou participer à la coordination des communes vaudoises touchées par cette nouvelle saignée potentielle dans les offices de poste ?
  5. La Municipalité de Lausanne abordera-t-elle la question du maintien du service public postal au sein de l’Union des villes suisses ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notifications
avatar
wpDiscuz