Communiqué – Une répartition plus juste de l’espace public, une meilleure qualité de vie pour tous : le PS lausannois présente une feuille de route

Communiqué de presse du 8 mai 2018

Généralisation de la limitation à 30 km/h, nouvelles zones piétonnes, améliorations de la vitesse des bus sur les lignes secondaires ou reconversion de places de parc : c’est avec ces idées ambitieuses que le PS souhaite faire progresser la discussion sur l’aménagement urbain et la mobilité à Lausanne. Avec une conviction, celle que l’espace public, richesse collective, doit être mieux partagé.

Comme de nombreuses autres ville d’Europe, Lausanne a été, depuis le milieu du siècle dernier, peu à peu adaptée aux nécessités de la circulation automobile. Nombre de ses rues ont été pensées et aménagées comme des routes, et forment un réseau dédié à la circulation et à sa fluidité. Les autres usages de l’espace public urbain qui s’étend entre les constructions se trouvent, aujourd’hui, souvent à la marge, physiquement comme symboliquement.

Cette automobilisation de la ville a des conséquences importantes. La pollution et le bruit sont des nuisances mieux reconnues aujourd’hui pour leurs effets physiques et psychiques. L’organisation routière a également rendu les rues hostiles aux enfants, et nuit à la possibilité de se rencontrer, de s’arrêter et de discuter dans l’espace public. La nécessaire densification urbaine fait apparaître le problème avec une acuité nouvelle : il ne sera pas possible de concentrer en ville l’essentiel du développement sans y repenser l’organisation de l’espace.

Alors que ces débats ont souvent lieu de manière partielle, et voient s’affronter des positions souvent idéologiques et abstraites, les socialistes présentent aujourd’hui, par l’entremise de quatre postulats au Conseil communal, une feuille de route pour un nouveau partage de la rue. Ils souhaitent que s’ouvre une réflexion globale sur la répartition de l’espace public. Sans en bannir la voiture, ils suggèrent des mesures pour réduire le bruit, améliorer la qualité de l’air, préserver le climat, favoriser les transports publics et la mobilité douce, et enfin rendre les rues plus vivantes et accessibles, notamment aux enfants :

  • Vincent Brayer, président du groupe socialiste, propose de rouvrir la réflexion sur la création de nouvelles zones piétonnes, l’élargissement des trottoirs ou encore la réduction ciblée des places de stationnement en surface.
  • Anne-Françoise Decollogny, vice-présidente du PS lausannois, demande l’extension du régime de limitation de la vitesse à 30 km/h, la nuit mais aussi en journée, comme mesure de lutte contre le bruit, et de promotion de la santé publique.
  • Robert Joosten, conseiller communal, propose une amélioration de la vitesse commerciale des lignes de bus secondaires ainsi qu’une meilleure valorisation des arrêts de bus.
  • Enfin, Denis Corboz, président du PS lausannois, suggère une démarche de mise en valeur des places de parc par d’autres activités que le stationnement, de la terrasse de café au jardin temporaire en passant par l’espace de réunion.Les socialistes proposent des améliorations qui profiteront à tous: habitants, travailleurs, commerçants, touristes, etc. Un nouveau partage de l’espace public, une ville plus agréable pour toutes et tous !

Contacts :

  • Denis Corboz, Président élu, 079 276 30 06
  • Anne-Françoise Decollogny, vice-présidente, 079 820 61 33
  • Vincent Brayer, président du groupe socialiste au Conseil communal, 076 822 45 87
  • Robert Joosten, conseiller communal, 078 810 00 94
  • Siméon Goy, secrétaire général, 076 234 18 97
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notifications
avatar
wpDiscuz