Interpellation – Y a-t-il un concours entre les CFF et La Poste pour savoir qui fermera le plus grand nombre de points de vente ?

Stéphane Montangero, député. Interpellation déposée le 19 juin 2018

La Poste n’en finit pas de défrayer la chronique non seulement avec son scandale de Car postal, mais aussi avec sa volonté de démanteler le réseau d’offices postaux, à savoir ses points de vente, dans tout le pays. Notre canton est fortement impacté par ces décisions absurdes, alors que nous poursuivons une croissance économique et démographique forte.

Les CFF semblent suivre le même sinistre dessein. Ils ont récemment communiqué leur intention de fermer toute une série de points de vente (aéroport de Bâle, Turgi, Zurich Tiefenbrunnen, St-Maurice, Küssnacht am Rigi au 01.07.2018 ; Erlenbach Zurich, Renens EPFL, Muenchenbuchsee au 01.10.2018). Celui de Palézieux, prévu pour le 01.10.2018, devrait être repris par les TPF, signe de son intérêt qui explique mal la volonté des CFF de l’abandonner.

Nous observons plusieurs campagnes publicitaires, incitant la population à se tourner vers leur application pour smartphone ou leur site internet plutôt que d’aller au guichet de gare. Les billets internationaux achetés au guichet de gare sont taxés, alors que ceux achetés en ligne ne le sont pas. Les nouvelles technologies sont une opportunité à saisir. Mais elles doivent être accompagnées afin d’éviter une déshumanisation ou un sentiment d’abandon, voire d’insécurité, qu’une fermeture de points de vente entrainerait.

Le conseil, l’information, le service après-vente et les réservations sont des tâches relevant du mandat de service public qui incombe aux CFF, et les guichets de gare les permettent par un contact humain nécessaire.

La stratégie des CFF doit être questionnée et clarifiée, au plus vite, notamment pour ce qui concerne notre canton, afin de pouvoir si besoin corriger la copie rapidement. En conséquence, nous posons les questions suivantes au Conseil d’Etat :

  • Quels points de vente les CFF prévoient-ils de fermer dans notre canton au cours de l’année 2019 et dans les années suivantes ? Le Conseil d’état est-il nanti d’une « feuille de coupe » des CFF en la matière ou est-il informé au coup par coup des fermetures ?
  • Qui a la compétence de décider la fermeture d’un point de vente CFF ? Quels sont les critères utilisés permettant de définir quel point de vente est amené à être fermé et lesquels non ? Y a-t-il un recours possible, à l’instar de PostCom ? (même si ces derniers ressemblent souvent à des « Alibi-Übung »)
  • Comment le Conseil d’état perçoit-il l’avenir des gares dans un trafic sans cesse grandissant, notamment leur rôle comme interfaces de transports ?
  • Un service client personnel et sur l’ensemble du territoire ne fait-il pas partie du mandat de prestations de service public des CFF ? Une logique de fermeture des points de vente et des guichets ne va-t-elle pas à l’encontre de celle-ci ?
  • Une utilisation toujours plus conséquente des canaux de libre-service n’amène-t-elle pas une diminution drastique du personnel de service ? Les campagnes de pub encourageant les usagers à se tourner vers le site internet des CFF ainsi que leur application pour smartphone participent-elles à une logique de diminution des prestations au guichet ?

Nous remercions d’avance le Conseil d’Etat pour ses réponses.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notifications
avatar
wpDiscuz