Lausanne est à la pointe de l’égalité hommes-femmes

Muriel Chenau, Conseillère communal. Opinion parue dans le 24Heures du 26 novembre 2015

PARTI SOCIALISTE LAUSANNEDepuis plus de vingt-cinq ans, la Ville de Lausanne est pionnière en matière de mesures pour réaliser l’égalité entre hommes et femmes. Des résultats très positifs ont été obtenus grâce à une politique de l’emploi qui reconnaît l’apport des femmes dans le monde du travail; c’est ainsi qu’en 2012 la Com- mune de Lausanne employait 44,36% de femmes et 55,64% d’hommes.

Toutefois, des barrières existent encore, notamment pour l’accès des femmes à des postes de cadre ou celui des hommes à des postes leur permet- tant de travailler à temps partiel.

La réponse au postulat socialiste «Osez postuler, un objectif pour toutes et tous» vise à combler certaines lacunes et à faire face aux réticences, pour ne pas dire résistances, quant à la promotion des femmes, en favorisant celle-ci par diverses mesures qui concrétisent la volonté de réaliser l’égalité entre femmes et hommes dans la sphère du travail.

Il s’agit d’encourager le job sharing en s’appuyant sur un projet pilote qui vise à mettre au concours, dans chaque direction de la Municipalité, un poste de cadre sur ce modèle. Le but est de permettre à des hommes et des femmes d’occuper un poste à responsabilité au sein de l’administration, en favorisant une meilleure conciliation entre vie de famille et vie professionnelle.

Il s’agit aussi de promouvoir des femmes cadres. En effet, les femmes doutent encore trop souvent de leurs compétences et n’osent pas postuler à un poste de cadre. Un programme de détection des femmes cadres potentiel- les permettra de proposer des forma- tions adéquates pour les mettre en confiance et les encourager à se porter candidates lors de mise au concours de postes de cadre.

Il s’agit toujours d’accorder un nouveau droit lors de la naissance ou l’adoption d’un enfant, qui permettra aux collaborateurs-trices de réduire le taux d’activité de 20% au maximum afin d’améliorer la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale des deux parents. Le travail à temps partiel, s’il est relativement répandu au sein de l’administration lausannoise, n’en reste pas moins très inégalement réparti entre les femmes (65%) et les hommes (à peine 10%).

«Il ne reste qu’à espérer que ses projets novateurs suscitent des vocations chezde nombreux autres employeurs»

Il s’agit enfin d’encourager la mixité des métiers: certains restant encore des bastions masculins, des mesures de promotion de ces professions seront prises pour favoriser une plus grande mixité dans leur exercice.

C’est donc un pas important que franchit la Ville de Lausanne en prenant des mesures concrètes favorisant l’égalité entre femmes et hommes. Il ne reste qu’à espérer que ses projets novateurs suscitent des vocations chez de nombreux autres employeurs.

  •  
  •  
  •  
  •  

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifications