Interpellation – Clochatte : Ecole internationale et bouchon intercommunal

Interpellation déposée par Musa Kamenica, conseiller communal, le 2 octobre 2018.

Le quartier de la Clochatte connaît depuis quelques années un important problème de trafic routier qui apporte une grande gêne à ses habitants dans leur début de journée.

En effet, la dépose des élèves de l’Ecole Internationale en début de matinée se fait avec un flot de voitures qui accèdent difficilement sur le site et qui se réinsèrent tout aussi difficilement ensuite dans le trafic. Certains matins, de grandes files d’attente bloquent la circulation sur la route de la Clochatte.

Cela ne gêne pas seulement les personnes en transit avec un véhicule, mais également les habitants de la Clochatte qui quittent leur domicile, ainsi que celles qui viennent y travailler, que ce soit en véhicule personnel ou avec le bus 22, souvent bloqué dans ce bouchon. C’est ce qui donne son sens à cette interpellation.

La commune du Mont-sur-Lausanne, sur le territoire de laquelle se trouve l’Ecole internationale, consciente d’un problème, met en place des assistants de circulation et souvent un policier, sur le territoire lausannois, pour tenter de régler la circulation et faire traverser les piétons qui rejoignent le terminus de bus. Pourtant, il ne s’agit souvent que d’une intervention insuffisante.

De plus, parmi les habitant-e-s de la Clochatte, beaucoup s’étonnent que l’accès des véhicules pour cette dépose d’élèves ne se fasse pas par le Mont- sur-Lausanne, pour l’accès ou la sortie au moins, alors qu’il y aurait semble-t-il géographiquement des possibilités par la route des Martines.

Nous tenons à préciser reconnaître l’importance et l’intérêt pour Lausanne de la présence d’une Ecole internationale, et précisons que cette interpellation vise une meilleure cohabitation avec le quartier et ses habitant-e-s.

Aussi nous interpellons la Municipalité par les questions suivantes :

  1. La Municipalité a -t-elle connaissance de la situation problématique décrite ci-dessus ?
  2. La Ville de Lausanne avait-elle vu ce risque et avait-elle mis des conditions liées à la circulation lors des demandes d’autorisations pour la construction, puis l’agrandissement de l’Ecole internationale ?
  3. La Municipalité entend-t-elle conduire des discussions avec la commune de Le Mont-sur Lausanne et l’Ecole Internationale afin d’apporter les aménagements nécessaires ?
  4. Quelles améliorations les habitants peuvent-ils attendre à court et moyen temps ?

Nous remercions d’avance la Municipalité pour ses réponses.

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notifications
avatar
wpDiscuz