Interpellation – Arbres urbains : des poumons de la ville pour tous les citadins

Caroline Alvarez Henry, conseillère communale et consorts – Interpellation déposée le 12 février 2019·

La Ville de Lausanne s’engage pour une arborisation ambitieuse et de qualité. Nous saluons cette stratégie municipale pour une ville plus verte grâce à des plantations dont les apports dans le tissu urbain sont indéniables.

Dès le mois de mars, 20 à 25 % de la population fait des réactions allergiques respiratoires dues aux pollens qui flottent dans l’air. Les pédiatres signalent le début des symptômes de la sensibilisation aux pollens de plus en plus précoces et chez de plus en plus d’enfants.

La conception des plantations urbaines est un élément central de la problématique car l’allergie au pollen est une maladie dite environnementale. Dans ce cadre, traiter les objectifs de plantation d’arbres en lien avec la question des allergies aux pollens en diminuant les fortes concentrations de pollens particulièrement agressifs tels que le bouleau, le frêne et le chêne est un moyen de contribuer à la réduction des symptômes allergènes et de participer ainsi à la prévention en matière de santé publique.

Dès lors, les interpellateurs souhaitent poser les questions suivantes à la Municipalité:

  1. La Municipalité a-t-elle engagé une réflexion pour mettre en accord les objectif de plantation d’arbres et la question des allergies aux pollens en référençant des arbres avec peu de potentiel allergène
  2. La sélection des arbres à planter tiendra-t-elle compte de leur qualité non allergène et de leur impact sur l’exposition et la santé des citadins sensibles et fragilisés par les allergies dues aux pollens?
  3. Y a-t-il une volonté pour que les futures plantations soient des poumons urbains et une source de bien- être pour le plus grand nombre en évitant de planter des arbres aux pollens hautement allergisants à proximité des garderies, apems, écoles, ems, dans les parcs publics et autres espaces de détente ?

Les interpellateurs remercient par avance la Municipalité pour ses réponses.

Lausanne, le 12 février 2019

  •  
  •  
  •  
  •  

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifications